mon jardin urbain _point_ fr

mai 2nd, 201210:05 @

2


Voici quelques mois, je me suis lancée dans la réalisation d’un jardin sur mon petit coin de balcon. La seule condition était qu’il devait être aussi agréable à la vue et l’odorat qu’au palet. Les premières plantes furent un plant de basilic et un pot de persil. S’ajoutèrent à cela des plants d’estragon, de menthe, de thym citron et de thym, de romarin ainsi qu’un pied de basilic pour remplacer le premier, mort de déshydratation pendant notre semaine en France, et un pied de persil pour compléter le premier mourant (mais finalement très coriace). Nous avons aussi fait l’acquisition d’un pied de jiaogulan, une plante d’Asie de l’est réputée pour ses vertus médicinales. Enfin, trois échalotes récupérées de la production de ma cousine complète cette première fournée.

Sept mois plus tard, de toutes ces plantes, seules le jiaogulan, les échalotes et le persil ont survécu à l’hiver néerlandais. Les thyms, menthe et estragon ont gelé sur place et les pluies de ces dernières semaines ont fini d’achever le romarin. Par contre le persil se plaît énormément du climat d’Amsterdam et fleurit à tout va. Le jiaogulan pousse, pousse, pousse ! Et les échalotes font des tiges les unes après les autres.

Forte de cette première expérience, j’ai décidé de m’essayer à d’autres types de plantes pour la deuxième tournée. Cette fois-ci, radis, persil (une valeur sûre), jonquilles et tomates-cerises. Plantées le 25 mars dernier, les résultats sont surprenants. Les radis ont donnés des bouquets exubérants. Seul point noir, j’ai mis beaucoup trop de graines, les radis n’ont donc que peu de place pour se développer. Ça devrait aller mieux une fois la première récolte enlevée. Le persil pointe son nez. Et les tomates-cerises ont poussées comme des champignons ! Malheureusement, j’ai eu la mauvaise idée de rempoter et de mettre sous chassis dehors une partie des plants. Un exces d’humidité (dû à la pluie de ces dernières semaines) et une mauvaise aération ont donné les conditions idéales pour que se développe le mildiou. Les soixante plants ont dû être jeté. Pour la soixantaine restante, j’ai décidé de les garder à l’intérieur. Espérons que le résultat sera meilleur !

Mon p'tit jardin urbain

Bon arrivé ici, vous devez vous dire « Mais quel est le rapport avec le titre ? » Et bien c’est simple : il n’existe pas sur le net français de site consacré à la création de jardins en milieu urbain, comme il peut en exister en langue anglaise. Et je trouve cela dommage. Beaucoup d’informations existent ici et là sur le net, mais rien dans un site central. J’ai donc décidé de lancer ce site. Créer un point de référence sur le jardinage urbain en langue française, rempli de conseils, d’astuces récup’ et de descriptions détaillées sur les DIY1. L’adresse est Monjardinurbain point fr et il sera en ligne dans les prochains jours.

Plus de news très vite, mais vous pouvez déjà écrire ici ce que vous pensez d’une telle idée !

  1. Do It Yourself: Faites-le vous-même []