Le miracle de la Vie

novembre 13th, 20136:46 @

0


Vous est-il déjà arrivé d’être pris de vertige en tentant de concevoir une idée ? Depuis quelques jours, c’est ce qui m’arrive. Je m’imagine ce qui se passe — peut-être — dans mon corps, et je perds pied devant la puissance de cette magnifique machinerie.

La mort m’est facile à visualiser en pensée. Pour moi, la mort est similaire à un débranchage. Le corps ne veut plus, ou ne peut plus, et s’éteint. Mais la vie, ufff… quand je pense au processus de vie qui a lieu dans un corps humain, dès les premières minutes d’une rencontre, je perds pied. Je suis engloutie par une vague d’admiration devant cette machinerie qui est le corps et qui parviens à créer la vie à partir de deux microscopiques zigouigouis. Deux minuscules moitiés de personne qui arrivent à se rencontrer dans cette immense caverne. Et là, dès les premières secondes, c’est le plus grand feu d’artifices au monde qui démarre, dans la plus totale ignorance de la personne. Rien ne transparait, tu vaques à tes occupations quotidiennes comme si de rien n’était, alors qu’en toi, la vie se développe. La vie se développe… la vie se développe… la vie se développe… Même les phrases que j’écris ici ne sont pas assez fortes pour exprimer mon vertige.

Arrêtez-vous un instant et imaginez… imaginez deux petites gamettes qui se baladent dans votre corps, qui se rencontrent, qui fusionnent en une cellule, qui en donnera deux, quatre, huit, seize, trente-deux, soixante-quatre, cent vingt-huit, deux cent cinquante six, et très vite des millions. Tout ça au creux de votre corps. Comme ça, l’air de rien, pendant que vous attendez votre métro, que vous rouspettez envers ces joggeurs qui courent sans lumières la nuit, que vous traversez votre vie.

Je me dis que l’être humain gagnerait à prendre conscience de ce miracle de la Vie. J’aime à croire qu’il serait alors moins enclin à l’ôter si facilement…

–Elwen

Etiquettes: